Votre expérience a-t-elle la valeur d’un diplôme ?

Reading glasses on pile of files

 [email protected] Le Blog de Sandrine  » Bouge ton Job  » – http://bougetonjob.com/experience-valeur-diplome/
.
Autodidacte, vous seriez bien tenté par un diplôme, mais pas question de reprendre le chemin des écoliers, crayons et cahiers très peu pour vous.
Vous avez plusieurs années d’expérience dans votre métier, vous êtes reconnu comme un professionnel accompli dans votre secteur d’activité, et cela fait quelques années que vous progressez. Vous avez envie de consolider votre évolution ou de construire un nouveau projet professionnel pour lequel vous avez besoin d’une reconnaissance officielle.Expérience = diplôme ?Comment savoir où vous en êtes par rapport aux compétences attendues dans votre métier ?Existe-t-il un moyen pour valoriser votre expérience professionnelle ?Lequel et comment l’obtenir ?Pour répondre à ces questions, je vous propose d’explorer ici un dispositif particulier qui vous donne un droit d’accès à un diplôme académique tout en restant centré sur votre expérience professionnelle, la V.A.E.

V.A.E. : Validation des Acquis par l’Expérience

La V.A.E. est un véritable travail sur votre travail, et si vous souhaitez vous lancer dans cette expérience, je vous invite à vérifier tout au long de ce billet que cette VAE bien l’outil qui correspond à votre besoin.

Les conditions de réussite de votre VAE

  • Plus de 3 ans d’expérience professionnelle 

Cette expérience a pu être acquise en tant que salarié, bénévole au sein d’entreprises ou d’associations,  en continu  ou non…  et même s’il existe des critères particuliers pour que votre dossier soit recevable, l’important est  que vous soyez en mesure d’expliquer votre propre manière d’aborder les problèmes rencontrés au cours de votre pratique professionnelle.

  • Un projet professionnel défini

L’objectif de la VAE est de faire correspondre un diplôme à la somme de compétences acquises au cours de l’ensemble de votre parcours.

Sans but professionnel, inutile de vous lancer, une VAE est un des moyens pour atteindre vos objectifs professionnels. Ce n’est pas le diplôme qui détermine le projet mais l’inverse.  Ce point est très important et souvent source de confusion quel que soit le dispositif choisi.

La VAE contrairement au bilan de compétences, dont je vous ai déjà parlé dans les bonus réservés aux membres du blog, ne sert pas à définir votre projet, mais fait partie de votre plan d’action pour monter votre projet professionnel, c’est un des moyens qui pourra le faire aboutir. Il est donc particulièrement important de savoir ce que vous en attendez (une certification, unmise à niveau de vos connaissances, une réorientation, une passerelle pour un autre secteur d’activité … ?).

 

  • Reconversion professionnelle

C’est une demande relativement fréquente pour des demandeurs d’emplois or, sauf cas très particuliers il est inutile de valider une expérience alors que votre projet nécessite des compétences différentes que celles acquises. Au mieux, la VAE pourrait être partiellement validée pour vous permettre d’intégrer une formation nécessaire à votre projet professionnel.

D’autres solutions plus adaptées existent, je vous invite à vous rapprocher d’un professionnel de l’emploi pour faire le point si vous êtes dans ce cas.

  • Cumul d’emplois variés sur de courtes périodes

Si vous êtes un champion des missions intérim toutes catégories, vous avez des compétences à valider, cependant il est important de vérifier si la somme des compétences acquises est suffisamment diversifiée pour correspondre à l’ensemble des savoirs requis pour le métier visé.

Un bilan de compétences, une enquête terrain, des rencontres auprès d’organismes de formation vous aideront à peaufiner votre projet professionnel et à rechercher la solution la mieux adaptée.

 

Comment se déroule une VAE ?

La VAE est un dispositif gratuit que vous pouvez faire seul, ou payant (financé par différents organismes) si vous souhaitez être accompagné tout au long du processus, ce que je vous recommande, car vous verrez que le travail à fournir n’est pas simple, que ce soit pour comprendre la méthodologie ou pour valoriser votre expérience.

ETAPE n° 1 : Demande de recevabilité

Il s’agit ici de remplir un dossier destiné aux organismes certificateurs qui pourront vérifier deux aspects de votre candidature :

  • Les critères administratifs au regard de la loi (durée des expériences…)
  • Un avis pédagogique sur vos probabilités de réussite, notamment pour intégrer une formation de l’enseignement supérieur.

ETAPE n° 2 : Demande de validation

Une fois la première étape franchie, vous devez analyser votre pratique, sélectionner, hiérarchiser, organiser les éléments les plus pertinents de vos expériences; les détailler avec précision et mettre en évidence votre logique de travail en prenant soin d’éviter le jargon technique.

C’est lors de cette étape que vous aurez particulièrement besoin d’un regard extérieur et d’une personne qualifiée sur la méthodologie de la VAE.

Votre expérience doit être décrite dans un contexte et se rapporter à un but, des conditions, des moyens et des résultats.

Votre expérience professionnelle sera évaluée en fonction d’un guide (appelé : référentiel métier) dans la plupart des cas. Car comme vous, les personnes qui composent les membres du jury d’évaluation ont leurs propres représentations du métier (selon leur expérience personnelle, les modalités d’apprentissage, les obstacles rencontrés…).

Lors de l’étude de votre dossier, le jury sera particulièrement sensible à vos savoirs professionnels, technologiques, scientifiques et génériques. Ces professionnels étudieront le déroulement de vos activités, les différents contextes, les choix effectués pour répondre aux difficultés rencontrés… Ils apprécieront particulièrement votre capacité à développer vos raisonnements, votre capacité à modélisé un processus qui fonctionne, à le faire évoluer dans le temps mais aussi dans d’autres lieux, dans d’autres contextes.

ETAPE n° 3 :    Présentation devant un jury

Après la seconde étape, vous serez susceptible de présenter l’ensemble de votre travail  à un jury composé de professionnels et d’enseignants qui évaluera vos compétences acquises au regard des compétences requises pour la certification visée. Une fois encore, il s’agit ici d’une méthodologie rigoureuse à laquelle il est nécessaire de vous préparer car il est important de différencier votre capacité à savoir faire (posséder des compétences) et votre capacité à savoir dire (démontrer vos compétences)

Vous allez développer ici la capacité à parler de vous et de votre expérience professionnelle, ce qui vous sera utile par la suite dans n’importe quelle autre situation professionnelle.

A la fin de cet entretien et de ces questions/réponses, le jury examinera votre demande avec attention en vérifiant si vous avez besoin d’un éventuel complément de formation.

ETAPE n° 4 : les résultats 

L’ expérience professionnelle est inéquitable dans la mesure où pour un même poste, chaque individu pourra être confronté à différents types de problèmatiques plus ou moins nombreuses et/ou complexes, et de ce fait, développer une palette de compétences très variable.

C’est aussi pour cela qu’il est essentiel de faire la différence entre votre expérience de vie et votre expérience professionnelle. Les résultats de votre VAE ne dépendront pas de vos qualités personnelles, mais bien de vos expériences acquises. Votre dossier sera étudié en fonction de critères précis issus d’un référentiel métier, qui regroupe l’ensemble des compétences attendues pour le diplôme souhaité.

 

Les résultats de votre VAE

  • Le refus

Vous n’obtenez pas la validation, à ce stade il s’agit le plus souvent d’une mauvaise préparation, d’une méconnaissance des processus d’évaluation ou d’un objectif mal défini au départ.

Faire une VAE est un moyen efficace pour valoriser vos compétences, cependant il demande de l’investissement et une véritable prise de recul sur votre parcours. Il existe des organismes habilités pour vous accompagner tout au long de cette démarche, utilisez-les. Ces conseillers sont là pour vous aider à garder rythme et motivation pour aller au bout de ce parcours.

  • La validation partielle

Malgré de nombreuses expériences, vous n’avez peut-être été confronté à l’ensemble de problématiques liées à votre métier et dans ce cas, ne pas avoir acquis l’ensemble des compétences attendues et identifiées dans la bible du jury, le fameux référentiel métier.

Ne considérez pas cela comme un échec, mais plutôt comme un moyen de vous former et de vous mettre à niveau pour prétendre à plus de responsabilités par la suite. Car cette validation partielle est aussi un levier pour vous former et entamer un nouveau parcours professionnel soit au sein de votre entreprise, soit pour vous préparer à une mobilité externe.

  • La validation totale

Vous avez rempli toutes les conditions requises, le jury de VAE vous attribue la totalité de la certification.

Où vous informer ?

News

Laisser un commentaire

cinq × 1 =